La pièce

Contes d’une révolution,

Une création originale de l’Entracte,
inspirée des oeuvres de Parviz Khazraï et de Jean Genet.

 

Au lendemain de la révolution islamiste, le pouvoir s’attaque à la culture iranienne et interdit à Morched, le maître marionnettiste, d’exercer son métier ancestral. Une dernière fois pourtant, celui-ci sort ses marionnettes de leur coffre et raconte une histoire lointaine venue d’occident, qui fait écho à la révolution des Mollahs à laquelle s’est rallié son ami Mobârak. Mais qui témoignera encore de l’art des marionnettes et du destin tragique de ce pays après la mort de Morched ? Plutôt que de les détruire, le montreur préférera confier ses marionnettes à Mademoiselle Félicité, l’étrangère…

Parviz Khazraï est un poète, dramaturge qui, après avoir quitté son pays suite à la Révolution islamique, s’est installé en France en 1977. Au sujet de sa pièce, écrite pour des marionnettes et des acteurs, il dit :

« Oui, c’est un art très ancien, de plus de mille ans. Mais c’est un art millénaire un peu partout dans le monde. C’est très important car on peut dire par la bouche des marionnettes ce qu’on ne peut pas dire dans la société à cause des problèmes politiques ou sociaux. » « Je trouvais que c’était un bon moyen d’écrire cette histoire à travers ces personnages-là, de parler de choses très sérieuses et de cette histoire qui n’est pas très drôle de manière peu sérieuse. »

L’Entracte s’est emparé de cette pièce pour en faire une création originale avec un théâtre d’acteurs, tout en préservant la poésie et le lyrisme de ce théâtre de marionnettes. Cette pièce est d’une actualité poignante ; elle laisse ouvertes les questions sur l’avenir de l’Iran, tout en s’interrogeant sur le pouvoir de l’art au cœur d’une révolution religieuse.

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s