Le décompte est lancé ! J-6

L’Entracte commence à trépigner d’impatience.

Nous avons couvé bien assez longtemps les brillants protagonistes de Maladie de la Jeunesse. Nous vous dévoilons pour commencer Irene et Petrell.

A 6 jours de la premièreil est temps de faire les présentations…

De Jeanne à Irène…

Irène

« Jouer Irène fût comme accepter un pari : celui de devenir quelqu’un de complètement différent, d’adhérer à une pensée fondamentalement contraire à la mienne, d’éprouver des senti- ments jusque-là inconnus, bref me forcer à côtoyer les rivages de l’Altérité ! Irène et moi sommes deux personnes diamétralement opposées ; Irène a toujours ce regard ironique et hautain sur le monde et les autres qui fait sa grandeur, mais aussi sa faiblesse. Le plus difficile fût d’adopter ses expressions de visage et de travailler le corporel : j’ai dû inventer un port de tête, un rythme de parole, mais aussi une démarche qui me sont étrangères. Jouer avec de telles contraintes fut un exercice très enrichissant pour moi, et m’a permis surtout de me découvrir de nouvelles possibilités de jeu, inexplorée jusqu’à aujourd’hui. »

De Louis à Petrell…

Petrell

« Le personnage de Petrell se retrouve dans beaucoup de comportements auxquels j’ai pu assister ou être sujet. Sa peur de devenir adulte vient du fait qu’il considère que grandir serait se ranger, et renoncer à ses rêves que seul l’enfant peut envisager. Travailler cette pièce m’apprend à connaître mieux ce tourment qui agite chacun. L’adolescence, qui est toujours mystérieuse, mettre des mots sur cette sensation indéniable mais indistincte. Et par là même vaincre la peur de ce qui jusqu’alors nous échap- pait. En affrontant Otto Petrell pour ne pas me confondre en lui, je suis parvenu à nommer ce qui me faisait peur dans notre ressemblance. »

A propos de l'auteur
L'Entracte est la troupe de théâtre du CELSA, école de communication de Paris-Sorbonne. Composée d'étudiants amateurs, la troupe se renouvelle tous les ans et propose, en deux mois et demis, de monter une nouvelle pièce. De septembre à juin, l'aventure de l'Entracte est pleine de représentations à Paris et dans de nombreux festivals de théâtre ! Ces saltimbanques traversent donc la France avec la légendaire carriole de feu, symbole de notre troupe, qui transporte nos décors par monts et par vaux ! Délurés, déterminés et ambitieux, les membres de la troupe s'efforcent de toujours présenter une pièce de bonne facture. C'est toujours avec le sourire aux lèvres et l'énergie au ventre que la passion pour le théâtre et l'énergie de la troupe se transmettent de générations en générations, depuis douze ans maintenant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :