Introduction – Scène 4/8 : Lucien

Thomas sera Lucien, dans Demain, peut être… de Pascal Nowacki.
Tous les soirs du 16 au 19 décembre, 20h à Levallois.

Demain peut être Nowacki Lucien


– A L’AFFICHE –

Nom : Villeneuve
Prénom : Lucien


Profession :
 Non renseigné


Ce qui lui manque le plus :
Un peu d’honnêteté et d’altruisme


Une date
 à retenir ?
Novembre 1945

 

– SUR LES PLANCHES –Nom : Tissandier
Prénom : Thomas

Ce que tu admires dans ton personnage : Sa détermination

De Thomas à Lucien…
Dans la pièce, Lucien est un déporté qui n’accepte pas les conditions du camp de concentration et tente ainsi de s’enfuir. Ce genre d’anecdote me renvoie toujours à cette même question : est-ce que je l’aurais tenté moi aussi ?
C’est un personnage angoissé qui cache son jeu. Quelque part c’est ce qui me rapproche de lui. Paradoxalement, c’est aussi un personnage qui peut se laisser facilement emporter par ses émotions, alors que – à tort – j’aime être dans la mesure.
J’apprends beaucoup de lui.

Une réplique :
« Lucien, je m’appelle Lucien. » 

A propos de l'auteur
L'Entracte est la troupe de théâtre du CELSA, école de communication de Paris-Sorbonne. Composée d'étudiants amateurs, la troupe se renouvelle tous les ans et propose, en deux mois et demis, de monter une nouvelle pièce. De septembre à juin, l'aventure de l'Entracte est pleine de représentations à Paris et dans de nombreux festivals de théâtre ! Ces saltimbanques traversent donc la France avec la légendaire carriole de feu, symbole de notre troupe, qui transporte nos décors par monts et par vaux ! Délurés, déterminés et ambitieux, les membres de la troupe s'efforcent de toujours présenter une pièce de bonne facture. C'est toujours avec le sourire aux lèvres et l'énergie au ventre que la passion pour le théâtre et l'énergie de la troupe se transmettent de générations en générations, depuis douze ans maintenant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :