Introduction – Scène 3/8 : Angèle

Raphaëlle sera Angèle, dans Demain, peut être… de Pascal Nowacki.
Tous les soirs du 16 au 19 décembre, 20h à Levallois.

Demain, peut être Pascal Nowacki Angèle
– A L’AFFICHE –

Nom : McNee
Prénom : Angèle


Profession :
 Cymbaliste


Ce qui lui manque le plus :
Se sentir femme


Une date
 à retenir ?
Le 27 Janvier 1945

– SUR LES PLANCHES –

Nom : Rousseau
Prénom : Raphaëlle

Ce que tu admires dans ton personnage :
La façon qu’elle a de se protéger. Son refus de se laisser aller.

De Raphaëlle à Angèle…
Raphaëlle, Angèle, malgré cette dernière syllabe commune, nous n’avons finalement pas grand chose en commun. Elle ? Un refus total de voir la vérité en face, qui la pousse à se réfugier dans une forme de négationnisme enjoué. Moi ? Une fâcheuse tendance à très vite basculer dans le mélodrame et le « perdu d’avance ». C’est cette force aliénée qui me plait en elle et qui a été moteur autant qu’obstacle dans le travail de mon personnage. C’est précisément parce qu’elle ne me ressemble pas qu’il m’était intéressant de l’incarner. Au fond, une seule et unique chose nous lie : cet amour de la vie, cet épicurisme clamé haut et fort.

Une réplique :
« Et puis, bon sang, y’a pas de mal à se faire du bien ! » 

A propos de l'auteur
L'Entracte est la troupe de théâtre du CELSA, école de communication de Paris-Sorbonne. Composée d'étudiants amateurs, la troupe se renouvelle tous les ans et propose, en deux mois et demis, de monter une nouvelle pièce. De septembre à juin, l'aventure de l'Entracte est pleine de représentations à Paris et dans de nombreux festivals de théâtre ! Ces saltimbanques traversent donc la France avec la légendaire carriole de feu, symbole de notre troupe, qui transporte nos décors par monts et par vaux ! Délurés, déterminés et ambitieux, les membres de la troupe s'efforcent de toujours présenter une pièce de bonne facture. C'est toujours avec le sourire aux lèvres et l'énergie au ventre que la passion pour le théâtre et l'énergie de la troupe se transmettent de générations en générations, depuis douze ans maintenant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :