L’Entracte sous le charme normand

La troupe a fait un passage remarqué lors de la 17e édition du festival Lever de Rideau de Cabourg, en ce début du mois de mai.

Image

Le jury était présidé par Nicolas Vaude, grand comédien de théâtre, Milan Mauger, ancien élève de la Classe Libre du Cours Florent, Caroline Gaudfrin, lauréate du festival Lever de Rideau à deux reprises en 2002 et 2004 avec sa troupe de l’Ecole Centrale de Paris, Jean-Laurent Silvi, metteur en scène, et Sébastien Biessy, DRH passionné par la mise en scène et intervenant…au CELSA !

La troupe plus soudée que jamais, n’avait qu’une hâte depuis plusieurs semaines si ce n’est plusieurs mois : jouer à Cabourg !

Le festival Lever de Rideau est célèbre dans le milieu théâtral estudiantin pour son organisation hors-pair, ses bénévoles dévouées et chaleureuses (Spéciale dédicace à Framboise), son cadre charmant, son ambiance de folie, son espace de rencontres entre des troupes venues de la France entière…
L’Entracte n’a, une fois de plus et pour sa deuxième participation, pas été déçu du voyage. A 7h45 gare Saint-Lazare ce mercredi matin 1er mai, l’excitation effaçait toute éventuelle cerne matinale, tous étant si heureux de se retrouver pour une nouvelle aventure, une étape sur le chemin des festivals du printemps 2013 qu’ils s’empresseraient vite de raconter à leurs camarades de la troupe à l’étranger pour leurs études (et qui leur ont tant manqué pendant ces 5 jours de folie).

Dès son arrivée dans la ville fleurie, se déplaçant (presque) toujours en chansons (quoi de mieux qu’un flashmob au son de Kool and the Gang sur la rue de la mer ?), l’Entracte a investi l’Ibis Budget avant de se préparer pour 2 jours intenses de théâtre. 3 spectacles par jour,  6 ambiances différentes, mais toujours le même public passionné ! La compétition se faisait sentir malgré la bonne humeur qui régnait entre les troupes collègues, bientôt amies ! A la cantine, tous se retrouvaient pour déjeuner et chahuter (soyons honnêtes, une cantine reste une cantine) avant de se consacrer à de longues séances photos sur la plage ou dans les salons du Grand Hôtel et du Casino de Cabourg.

Nos Dames du Jeudi, elles, se concentraient jusqu’à vendredi soir, dernier spectacle en compétition. Elles se sont amusées, elles ont ri…et pleuré !

Une fois l’heure de la cérémonie de remise de prix arrivée, après une représentation survoltée du Médecin malgré lui par la Compagnie des Pitres Rouges, les six troupes étaient concentrées après avoir assisté à des spectacles tous plus variés les uns que les autres. L’Entracte a laissé exploser sa joie en se voyant décerner le Prix de la Ville de Cabourg pour la pièce de Loleh Bellon mise en scène par Antoine Vieillard et Talia Massardier.Image Sans oublier la mention spéciale du jury décernée à Laurène Renaut pour son interprétation d’Hélène « la dame du jeudi qui n’aime pas les enfants (…) personnage émouvant et ô combien humain. » selon les mots de la comédienne, sous l’œil ravi de ses deux amies à la vie comme à la scène, Raphaëlle Rousseau et Sarah Hammel.

Sur l’air des tubes du moment, les lauréats se sont tous retrouvés sur scène avant d’aller trinquer au Casino tout en écoutant les remarques précieuses du jury.

Image

Le lendemain, c’est le cœur lourd que la troupe a remballé ses affaires de saltimbanques, son décor, ses souvenirs mémorables immortalisés (l’album photo s’allonge, un petit film se prépare pour notre plus grand plaisir) pour retourner à sa vie quotidienne…en attendant la suite !

L’Entracte participera à son dernier festival de la saison le samedi 18 mai , ils ne sont pas prêts de s’arrêter de nous faire rêver.

Skoll !

Image

Publicités

Une réflexion sur “L’Entracte sous le charme normand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s