Meet Victor.

victorBaptiste sera Victor dans les Dames du Jeudi de Loleh Bellon, du 17 au 20 décembre, à 20h à Levallois.

Il est fasciné par les automobiles, c’est un domaine qui m’est totalement étranger. Il provient d’une aristocratie russe, pour ma part je viens du sud.
Il passe rapidement d’un état à un autre, alors que j’ai un caractère tempéré.
Et pourtant, c’est bien moi qui joue Victor, un gigolo quadragénaire passionné d’Amilcar – soyons précis – dans le courant des années 70.
En somme, peu de choses nous rapprochent et finalement avec le temps et le travail, ce personnage s’est imposé à moi avec beaucoup d’étonnement. Depuis l’enfant au cœur brisé, jusqu’à l’espiègle arnaqueur tout en passant par le jouisseur mélodramatique, Victor peut paraître antipathique. Pourtant, il n’est que le fruit de sa mère Sonia – sa mamotchka – et ce n’est pas un mauvais bougre dans le fond. Intervenant quand bon lui chante, il ponctue les jeudis des drôles de Dames, au déplaisir de certaines d’entre elles.

C’est au moment des auditions que ma préférence s’est portée vers ce personnage extravagant. Préférence confortée dès la première lecture de la pièce. Victor demande beaucoup d’énergie et de concentration afin de pouvoir toujours rester spontané. Passer d’un état à un autre en une fraction de seconde devient alors évident. Incarner Victor, c’est aussi jouer au perpétuel enfant, toujours pendu à la bourse de sa mère. Alors si à vous aussi, les arbres à came en tête, les amortisseurs Hartford et les klaxons de 1925 ne vous disent rien ; ou bien si vous pensez que l’alliage de l’alexandrin et du vocable d’un garagiste est inconcevable : n’hésitez plus, rencontrez Victor – un type formidable au demeurant, je vous en assure.

Baptiste Daudet.

A propos de l'auteur
L'Entracte est la troupe de théâtre du CELSA, école de communication de Paris-Sorbonne. Composée d'étudiants amateurs, la troupe se renouvelle tous les ans et propose, en deux mois et demis, de monter une nouvelle pièce. De septembre à juin, l'aventure de l'Entracte est pleine de représentations à Paris et dans de nombreux festivals de théâtre ! Ces saltimbanques traversent donc la France avec la légendaire carriole de feu, symbole de notre troupe, qui transporte nos décors par monts et par vaux ! Délurés, déterminés et ambitieux, les membres de la troupe s'efforcent de toujours présenter une pièce de bonne facture. C'est toujours avec le sourire aux lèvres et l'énergie au ventre que la passion pour le théâtre et l'énergie de la troupe se transmettent de générations en générations, depuis douze ans maintenant.

Un commentaire

  1. Amazing blog! Do you have any tips for aspiring writers? I’m planning to start my own site soon but I’m a little lost on everything.
    Would you recommend starting with a free platform like WordPress or go for a paid option?
    There are so many options out there that I’m totally confused .. Any suggestions? Bless you!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :