Talia Massardier est… Rose Mundy !

Rose n’est pas la plus jeune des cinq sœurs. Pourtant, il semble que ce soit la plus puérile, la plus immature. Elle n’hésite pas à crier, à jurer ou à se mettre à danser sur un coup de tête. C’est une façon de se protéger en ignorant la réalité : une vie morne et monotone. Elle n’existe qu’à travers une bulle de candeur et de naïveté. Entre les deux actes de la pièce, un événement chamboule sa vie et perce sa bulle protectrice ; et la chute n’en sera que plus dure et brutale. Ce sont des années entières qu’elle se doit d’assumer en l’espace de trente minutes sur scène.

Le personnage de Rose me correspond assez bien : nous sommes toutes les deux vives, dynamiques et enthousiastes. Il est difficile de s’éloigner de soi-même pour bien cerner un personnage qui nous paraît si proche… Et pourtant si différent ! Par ailleurs, l’attitude de Rose change du tout au tout entre les deux actes, mais la raison de ce changement n’est pas explicitée par l’auteur… ça n’est pas évident à exprimer et à interpréter avec justesse en si peu de temps sur scène. Mais c’est tout l’intérêt de ce rôle !

A propos de l'auteur
L'Entracte est la troupe de théâtre du CELSA, école de communication de Paris-Sorbonne. Composée d'étudiants amateurs, la troupe se renouvelle tous les ans et propose, en deux mois et demis, de monter une nouvelle pièce. De septembre à juin, l'aventure de l'Entracte est pleine de représentations à Paris et dans de nombreux festivals de théâtre ! Ces saltimbanques traversent donc la France avec la légendaire carriole de feu, symbole de notre troupe, qui transporte nos décors par monts et par vaux ! Délurés, déterminés et ambitieux, les membres de la troupe s'efforcent de toujours présenter une pièce de bonne facture. C'est toujours avec le sourire aux lèvres et l'énergie au ventre que la passion pour le théâtre et l'énergie de la troupe se transmettent de générations en générations, depuis douze ans maintenant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :