Adrien Fohr est… Gerry Evans !

Gerry est le père de Michael, le narrateur de la pièce. Il est natif du Pays de Galles et vit une vie parallèle dans ce pays natal où il a déjà fondé une famille. Désinvolte, à l’aise, impulsif et irresponsable, il aime venir retrouver Christina en Irlande pour lui offrir ses bras ponctuellement, et danser avec elle… Et c’est sans surprise que l’envie lui prend, subitement, de partir en guerre en Espagne, pour s’amuser un peu. Ce personnage insuffle toutefois un ton de légèreté à la lourde atmosphère  qui pèse au sein de cette famille de femmes.

Le rôle est définitivement génial, que demander de plus qu’être le centre de l’attention et avoir les femmes à ses pieds ! Je ne pensais pourtant pas avoir autant de mal à me sentir aussi à l’aise que mon personnage, à rentrer dans la peau et tête de Gerry Evans. D’abord, je ne suis pas tout à fait un séducteur, mais il m’a fallu aussi du temps pour me sentir bien à l’aise avec les comédiens sur scène. Jouer la désinvolture est difficile sur scène. Pour un rôle qui peut paraître au premier abord, assez facile, j’ai trouvé certaines difficultés qui, peu à peu, ont été surmontées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s