Premiers interrogatoires

A Orléans, l’enquête a déjà commencé. Les interrogatoires se succèdent… L’occasion pour vous de faire connaissance avec les différents protagonistes de cette drôle d’histoire.

Interrogatoire Adèle Grandjouan

Nom, prénom, état ? Adèle Grandjouan, 30 ans, journaliste … à la télévision

Avez-vous un lien de parenté avec la victime ? Non, pas de lien de parenté avec lui … C’était un de nos très bons candidats pour l’émission. C’est vraiment dommage cette histoire, on aurait pu faire quelque chose de très bien avec lui.

Où étiez-vous le soir du crime ? J’étais à une soirée d’ouverture organisée par une grande maison de production avec Vincent Bonnemalle, mon patron.

Votre personnage est-il prêt à tout pour la télé ? Oui, prête à beaucoup de choses je pense. La preuve.

Qui êtes-vous hors de portée de la caméra ? Jamais hors caméra, je vois la vie, je souris à la vie ! Non, en fait, M2 au Celsa, en apprentissage à l’association pour la recherche contre le cancer. Et passionnée de théâtre depuis 10 ans.

Trois adjectifs pour définir votre personnage ? Manipulatrice, sans scrupule, provocatrice.

A choisir : Qui veut gagner des millions, ou Tournez manège ? Qui veut gagner des millions, à fond !

Marine Mandrila et Laure Roldès – photo : Florent Jarroir / Ugo Schimizzi

Interrogatoire Béatrice Lefeuve

Nom, prénom, état ? Béatrice Lefeuve, journaliste, 35 ans

Lien de parenté avec Blache Nicolas ? J’ai été extrêmement peinée d’apprendre sa mort. C’est ma très chère collègue Adèle qui me l’a apprise, et ça nous a véritablement boule-ver-sé !
C’est vrai que ce n’était pas mon candidat favori pour cette émission de télévision, mais il était bien brave.

Où étiez-vous le soir du crime ? J’étais en plein reportage animalier. Un sujet passionnant sur la reproduction des opossums en terre Cherokee.

Votre personnage est-il plutôt suicidaire ou jaloux ? Jalouse, moi ? Mais de quoi ? Je suis une femme accomplie, j’ai des chaussures sublimes, et je passe à la télé ! Et suicidaire sûrement pas, j’ai ce que tout un chacun peut rêver d’avoir !

Qui êtes-vous dans la vraie vie ? Beaucoup plus chaleureuse que mon personnage ! A vrai dire, Laure Roldès est souvent bien éloignée de ses personnages. Je ne rigole pas en « u » comme Simone, je ne suis pas folle vous savez, comme la bonne que j’ai jouée il y a 3 ans, et je ne suis pas une idiote finie comme Jenny, personnage Woody-Allenien par excellence. En revanche, je ris beaucoup, et j’ai toujours autant de plaisir à me glisser dans la peau d’un personnage.

Qu’aimez-vous chez votre personnage ? J’aime son professionnalisme et sa détermination. Elle sait que son aura journalistique ne va pas être éternelle et que des petites jeunes aux dents longues arrivent pour prendre la relève mais elle ne se démonte pas. Elle est touchante dans cet entêtement.

Plutôt tout le monde en parle ou on n’est pas couchés ? On n’est pas couchés. Ou comme dirait Florence Foresti imitant Madonna « on n’est pas douchés »

Merci à Marine Mandrila (Adèle Grandjouan) et Laure Roldès (Béatrice Lefeuve) d’avoir répondu à nos questions.

Publicités
Catégories Archives, Saison 2010-2011Mots-clés ,,,,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close